Article

03.04.2018

Bruxelles renouvelle son soutien aux entreprises circulaires

Forte du succès des éditions précédentes, la Région bruxelloise lance un nouvel appel à projets avec plus de budget , destiné à accélérer la transition des entreprises vers l’économie circulaire.

L’économie circulaire à Bruxelles…

Vous l’avez peut-être lu dans les médias, Bruxelles remet le couvert du circulaire et lance une nouvelle édition de son appel à projets « be circular — be Brussels ». Lancée en 2016, l’initiative s’inscrit plus largement dans le Programme régional en économie circulaire (PREC) de la Région, établi pour créer un « cadre favorable à une transition de l’économie bruxelloise vers une économie circulaire ». Sur ses deux premières années, l’appel à projets bruxellois a permis de financer près de 70 entreprises de toutes les tailles et secteurs, à hauteur de plus de 3 millions d’euros, remportant au passage l’Eurocities Awards Innovation, prix décerné par le réseau des villes européennes. En 2018, le concours — porté par l’administration de Bruxelles Économie, Bruxelles Environnement et la nouvelle agence de l’entreprise Hub.brussels — revient avec quelques nouveautés, en particulier un financement plus important pour des projets de plus grande envergure et à plus fort impact…

De linéaire à circulaire : un changement de paradigme

L’économie circulaire fait de plus en plus parler d’elle. Et pour cause, le concept est bien plus large que le « simple » recyclage des déchets. L’une des définitions communément admises est celle de l’Agence française de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) : « L’économie circulaire est un système économique d’échange et de production qui, à tous les stades du cycle de vie des produits (biens et services), vise à augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources et à diminuer l’impact sur l’environnement tout en permettant le bien-être des individus ». Un vaste programme qui assoit l’économie circulaire sur plusieurs principes clés, tels que l’écoconception, l’économie de la fonctionnalité, la théorie des 3 R (reduce, reuse, recycle), la valorisation des déchets, l’écologie industrielle, l’économie du partage, l’approvisionnement durable des ressources, les circuits courts, etc. Vous l’aurez compris, c’est une vision systémique qui contraste avec l’approche linéaire de l’économie qui consiste à extraire, produire, consommer et jeter, pour tendre vers le maintien durable de la valeur des produits et des matériaux. Ce changement de paradigme exige une évolution des pratiques de tous les acteurs économiques, mais représente aussi de nouvelles opportunités (Agoria estime, par exemple, que l’économie circulaire pourrait permettre de créer 36.000 emplois supplémentaires d’ici 2020).

200.000 € pour des projets « à fort impact » !

L’un des volets de l’économie circulaire consiste donc à minimiser la production de déchets par différentes approches : la réparation, la maintenance, le réemploi, le recyclage, etc. À ce titre, l’un des secteurs les plus concernés est celui de la construction, puisqu’on estime qu’il produit plus de 15 millions de tonnes de déchets chaque année en Belgique. Ce n’est donc pas un hasard si l’appel à projets « be circular - be Brussels » prévoit un volet dédié aux chantiers dits « circulaires », ouverts aux entreprises du secteur. Autre nouveauté de l’édition 2018 du concours bruxellois, l’apparition d’une catégorie « Impact+ » destinée à soutenir financièrement des entreprises qui portent des projets d’envergure et susceptibles d’avoir un impact important sur l’écosystème de la capitale ainsi qu’en matière d’emploi. Les projets sélectionnés lors des années précédentes étaient des exemples innovants et inspirants liés à différents secteurs : de la location de vêtements ou de jouets, au reconditionnement de matériel informatique, en passant par la production de vélos écoconçus, la valorisation du verre des vitres de voitures, la transformation d’invendus alimentaires en soupes, la re-manufacturation de LEDs ou encore la collecte et la valorisation de déchets de la construction…

Et si c’était votre tour en 2018 ? Vous avez jusqu’au 15 mai prochain pour introduire votre candidature sur le site circulareconomy.brussels

Une journée d’information est également prévue le 19 avril chez Hub.brussels 

Article

27.01.2021

Optez pour le Car Sharing sans tracasseries administratives

Le partage de voitures est une solution rentable et hygiénique pour votre entreprise, y compris actuellement. Notre système de réservation en ligne garantit en outre un taux d’occupation optimal.

Il est facile de veiller à l’hygiène, car le smartphone fait office de clé de la voiture et le système prévoit des directives de désinfection de la voiture après utilisation. En cas de contamination ou de maladie, le registre des déplacements permet toujours de savoir qui a utilisé la voiture.

Qu’est-ce que Car Sharing ?

Avec Car Sharing, nous donnons une nouvelle dimension au concept de partage de voiture. Vous pouvez maintenant l’organiser au sein de votre entreprise avec une plateforme en ligne intelligente et une application innovante. Il n’est plus nécessaire de confier les clés de la voiture aux utilisateurs : ils peuvent ouvrir, démarrer et verrouiller leur véhicule via l’application dédiée. Car Sharing est un bel exemple de partage intelligent et de mobilité flexible et durable. En tant qu’employeur, vous mettez des véhicules à la disposition de vos travailleurs et vous décidez qui peut les utiliser.

Comment fonctionne Car Sharing ?

Réservation en ligne

Avec Car Sharing, vous pouvez réserver une voiture partout et à tout moment. Nous avons développé un système de réservation en ligne intuitif et une app Car Sharing gratuite pour Android et iOS. Il est donc facile de réserver une voiture en un clin d’œil sur votre PC ou votre smartphone.

Comme vous ouvrez, démarrez et verrouillez la voiture via l’app, les clés qui changent de main sont de l’histoire ancienne. Et si vous n’avez pas de smartphone ? Nous vous fournissons une carte à puce.

Adieu la paperasse

L’app permet aussi un suivi méticuleux de toutes les données. Le kilométrage et le niveau de carburant sont automatiquement enregistrés après chaque trajet. Et en cas de sinistre, l’utilisateur concerné peut le signaler de manière rapide et détaillée via l’app.

Envie d'en savoir plus sur Car Sharing ?
Contactez votre chargé de relation.

Le leasing opérationnel est proposé par Arval Belgium SA, par l’intermédiaire
de BNP Paribas Fortis SA, Montagne du Parc 3, B-1000 Bruxelles, RPR Bruxelles
TVA BE0403.199.702. Offres valables uniquement du 21 janvier au 31 mars
et réservée aux clients professionnels (indépendants, professions libérales
et PME) de BNP Paribas Fortis et Fintro. Les informations fournies ne sont
pas considérées comme une offre. Une offre ne sera faite qu’après acceptation
de votre dossier et sera toujours soumise aux conditions générales d’Arval
Belgium SA.
Article

27.01.2021

La Mobility Card : une solution conviviale pour tous vos collaborateurs

Notre Mobility Card permet à votre entreprise d’avoir recours à divers services de mobilité. En tant qu’employeur, vous pouvez facilement les activer ou les désactiver et les adapter à chaque collaborateur.

La Mobility Card répond à toutes vos questions de mobilité. Réglez, payez et enregistrez vos déplacements professionnels en toute simplicité.

De quoi s'agit-il ?

La Mobility Card est une carte de mobilité qui vous permet de fixer un budget mensuel ou une limite d’utilisation et des options de mobilité propres à chaque utilisateur. Grâce au système de budgétisation, le crédit sur la carte est rechargé chaque mois. Le système de limite d’utilisation octroie une ligne de crédit pour un montant déterminé à l’avance. Lorsque l’utilisateur effectue un paiement avec la carte, le montant est déduit du budget disponible. La Mobility Card est donc adaptée à tous les utilisateurs, qu’ils aient ou non une voiture de leasing. La Mobility Card vous est proposée en partenariat avec XXImo.

Différentes solutions de mobilité

Avec la Mobility Card, vos travailleurs disposent de 9 solutions de mobilité différentes :

  • Transports en commun (bus, métro, tram, train)
  • Mobilité partagée : vélos, scooters, voitures
  • Faire le plein du véhicule
  • Recharger le véhicule
  • Parking 

Mais aussi…

  • Taxi
  • Car wash
  • Voyages internationaux

Transports en commun

La Mobility Card peut être utilisée pour prendre le train, le tram, le métro et le bus. Les billets (SNCB, De Lijn) peuvent être achetés avec la Mobility Card sur place au distributeur de billets, à l’avance en ligne ou encore avec l’app Milo. Rapide et simple. Vous préférez le vélo ? Vous pouvez également en louer un avec la Mobility Card.

 

Faire le plein et recharger son véhicule

La Mobility Card vous permet de faire le plein dans plus de 2 000 stations-service belges. Vous pouvez aussi donner à vos utilisateurs la possibilité de faire le plein à l’étranger, dans plus de 46 000 stations-service. En Belgique comme à l’étranger, les utilisateurs peuvent recharger leur véhicule électrique aux stations de recharge publiques.

Parking

Votre Mobility Card vous permet de payer des parkings dans toute l’Europe. De nombreux parcmètres acceptent la Mobility Card et les paiements à la minute sont possibles dans plus de 200 villes du Benelux : vous pouvez utiliser votre application mobile pour marquer le début et la fin de la durée de stationnement. En Belgique, vous pouvez notamment utiliser la Mobility Card dans tous les parkings Q-Park, Interparking et Indigo.

Intéressé par la Mobility Card ? Contactez votre chargé de relation.
Le leasing opérationnel est proposé par Arval Belgium SA, par l’intermédiaire
de BNP Paribas Fortis SA, Montagne du Parc 3, B-1000 Bruxelles, RPR Bruxelles
TVA BE0403.199.702. Offres valables uniquement du 21 janvier au 31 mars
et réservée aux clients professionnels (indépendants, professions libérales
et PME) de BNP Paribas Fortis et Fintro. Les informations fournies ne sont
pas considérées comme une offre. Une offre ne sera faite qu’après acceptation
de votre dossier et sera toujours soumise aux conditions générales d’Arval
Belgium SA.
Article

27.01.2021

Pourquoi proposer Bike Lease à vos collaborateurs ?

Le coronavirus affecte le comportement de mobilité des travailleurs et exige de la flexibilité de la part des employeurs.

Solutions de mobilité durables

À l’heure actuelle, il est particulièrement important de proposer des solutions de mobilité alternatives dans le cadre d’une politique de mobilité durable. Un vélo électrique ou speed pedelec est une option sportive et saine qui réduit l’empreinte CO2 des organisations. C’est donc une solution idéale !

Les voies de circulation dans nos villes n’ont jamais été aussi surchargées. De plus en plus de travailleurs veulent se rendre au travail à vélo (électrique ou non).

Diversifiez la politique de mobilité de votre entreprise et profitez des nombreux avantages du leasing de vélo.

Avantages de Bike Lease pour votre entreprise :

    • une réduction d’impôt grâce à la taxation avantageuse des vélos d’entreprise ;
    • une empreinte écologique réduite et une entreprise plus socialement responsable ;
    • des collaborateurs en meilleure santé.

Avantages de Bike Lease pour vos collaborateurs :

    • si le vélo est utilisé pour les déplacements domicile-lieu de travail, il ne constitue pas un avantage de toute nature ;
    • moins de temps perdu dans les embouteillages et moins de stress dû aux problèmes de trafic.

Comment fonctionne Bike Lease ?

Nous vous proposons une solution full service opérationnelle pour 36 mois. Vous avez le choix parmi une offre étendue de marques et de types de vélo, dont des vélos de ville, des vélos de course, des vélos pliables, des vélos électriques, etc. En outre, nos partenaires spécialisés du secteur cycliste sont à votre service. Grâce à eux, vos collaborateurs ont l’assurance de bénéficier d’une prestation de services fiable du début à la fin de leur contrat et où qu’ils soient en Belgique.

L’offre comprend les services suivants :

  • le financement du vélo ;
  • un contrat de maintenance flexible adapté aux besoins de vos travailleurs et assuré par des spécialistes ;
  • une indemnité en cas d’accident, de vol et de vandalisme avec un forfait risque propre basé sur la valeur du vélo en leasing ;
  • un dépannage en 45 minutes, partout en Belgique.

 

Êtes-vous prêt pour la révolution cycliste dans le monde des entreprises ? Voulez-vous ouvrir la mobilité de votre entreprise à de nouvelles solutions de transport avec Bike Lease ?
Parlez-en avec votre chargé de relation.
Le leasing opérationnel est proposé par Arval Belgium SA, par l’intermédiaire
de BNP Paribas Fortis SA, Montagne du Parc 3, B-1000 Bruxelles, RPR Bruxelles
TVA BE0403.199.702. Offres valables uniquement du 21 janvier au 31 mars
et réservée aux clients professionnels (indépendants, professions libérales
et PME) de BNP Paribas Fortis et Fintro. Les informations fournies ne sont
pas considérées comme une offre. Une offre ne sera faite qu’après acceptation
de votre dossier et sera toujours soumise aux conditions générales d’Arval
Belgium SA.
Article

15.01.2021

Utiliserons-nous bientôt le CO² pour construire ?

Construire avec du CO², c’est possible. La carbonatation accélérée permet de fabriquer des matériaux de construction à base de CO². À Gand, un trottoir durable illustre cette nouvelle technologie.

La carbonatation accélérée, aussi appelée minéralisation du CO2 est une technologie prometteuse qui pourrait rendre l'industrie de la construction plus durable. Elle permet non seulement une réduction des émissions de CO2, mais génère également des émissions de CO2 négatives en stockant en permanence le dioxyde de carbone dans des objets tels que des briques ou de nombreux autres matériaux de construction.

CO2 Value Europe, un groupe de réflexion et d'action représentant la communauté CCU (Carbon Capture & Utilization) en Europe, organisait un webinaire à la mi-décembre sur l’application de la carbonatation accélérée dans le secteur de la construction. L’occasion de démontrer le grand potentiel de cette technologie durable au travers d’applications concrètes. BNP Paribas Fortis n’occupe pas seulement un rôle de partenaire financier pour CO2 Value Europe – en tant que banque, nous sommes également très impliqués dans la transition durable au sein de nombreuses entreprises.

Le deuxième secteur industriel le plus polluant

Si l’industrie du ciment est l’une des plus importantes dans le monde, elle se retrouve malheureusement aussi dans le haut du classement des secteurs les plus polluants. Le ciment est l’un des composants principaux du béton, qui est lui-même indispensable dans le secteur de la construction. Une nouvelle solution durable pour la fabrication du ciment permettrait donc de faire une grande différence. Et l’un de ces méthodes pourrait être la minéralisation du CO2, également connue sous le nom de carbonatation. Il s’agit d’une technologie de CCU (capture et utilisation du CO2) encore méconnue, mais qui pourrait avoir un impact considérable sur le climat et sur l’environnement.

Un phénomène naturel accéléré

La carbonatation est un processus naturel au cours duquel certains minéraux réagissent avec du dioxyde de carbone de façon à former un type de calcaire et de dolomite. Dans la nature, ce procédé prend des milliers d’années. Mais avec d’importantes concentrations de CO2 et dans les conditions optimales, cette réaction chimique et ce processus peuvent à présent être accélérés et ne prendre que quelques minutes. Un procédé peu énergivore, dont le résultat peut être utilisé dans la création de différents produits, notamment des briques, au sein desquels le CO2 est enfermé de manière permanente.

Le CO2, encore et toujours

Le développement de cette technologie de CCU s’est accéléré au cours des dernières années. Par conséquent, nous disposons désormais de solutions de remplacement pour le ciment qui répondent aux exigences techniques du secteur de la construction. Le CO2 peut être utilisé de différentes manières dans la production de matériaux de construction. Par exemple, l’injection de CO2 peut remplacer l’eau pour durcir le ciment. Par ailleurs, le CO2 peut également être utilisé pour transformer les déchets minéraux issus des polluantes industries sidérurgique et minière afin de créer de nouveaux produits tels que des granulats pouvant servir de base dans la fabrication de pavés ou de blocs de construction.

Bénéfique pour notre planète

L’effet engendré par la carbonatation accélérée sur l’environnement est considérable, car il agit à différents niveaux. La réduction des émissions de CO2 estimée pour 2030 à l’échelle mondiale se situe entre 250 et 500 millions de tonnes par an (source : CO2 Value Europe).

  • Le CO2 peut être directement prélevé des fumées issues de processus industriels impliquant notamment l’acier, le ciment et la chimie. Aucune purification ou concentration n’est requise.
  • Le CO2 peut être prélevé directement dans l'atmosphère et entraîne ainsi des émissions de carbone négatives.
  • Dans les deux cas, le CO2 est stocké en permanence dans les produits finis.
  • Des déchets minéraux ainsi que des déchets de construction sont utilisés afin de construire de nouveaux matériaux de construction. Ils ne se retrouvent donc plus dans les décharges.
  • Le recyclage permet également de faire appel à moins de nouvelles sources naturelles.

Et les inconvénients ?

Comme chaque nouveauté, cette solution s’accompagne également de défis. Afin de pouvoir proposer une solution de remplacement véritablement concurrentielle et qualitative pour la fabrication du béton dans le cadre d’une économie circulaire, des investissements et des modifications sont nécessaires.

  • Les usines doivent modifier leurs installations. Il est préférable d’être installé à proximité d’une source de CO2 suffisamment importante, comme une usine sidérurgique, afin d’éviter le transport du CO2.
  • La fabrication de nouveaux produits, même à base de dioxyde de carbone et de déchets, requiert de l’énergie et entraîne donc également des émissions de CO2. Afin de renforcer l’effet durable, il est donc important d’utiliser le plus possible d’énergies renouvelables.
  • La carbonatation accélérée est un processus relativement nouveau et elle ne se déroule pas toujours de manière optimale.
  • Se pose également la question des politiques et du cadre législatif, qui ne sont pas encore suffisamment adaptés à cette nouvelle technologie. CO2 Value Europe suit ces évolutions de très près.

Toutefois, malgré ces défis, Andre Bardow, professeur d’Energy & Process Systems Engineering à l’ETH Zurich, a affirmé lors du webinaire qu’il était convaincu que la minéralisation du CO2 réduisait l’empreinte carbone, encore plus que le CCS (capture et stockage du CO2) ou que le stockage du dioxyde de carbone.

Zéro déchet dans notre pays

À l’heure actuelle, partout dans le monde, des usines fabriquent déjà des matériaux de construction pauvres en CO2. L’une d’entre elles est située dans le Limbourg. La société Orbix de Genk a réussi à purifier des déchets résiduels de la production d’acier (appelés scories) afin d’obtenir des minéraux servant de base dans la fabrication de blocs de béton respectueux du climat. Non seulement du CO2 liquide est utilisé dans la production des blocs de béton au lieu du ciment polluant, mais des déchets résiduels qui partiraient normalement à la décharge sont également recyclés. 

Il en existe d’ailleurs un bel exemple à Gand. Orbix a réalisé, en collaboration avec l’institut flamand pour la recherche VITO, le projet tremplin de la ville de Gand, où vous pouvez marcher sur le premier trottoir durable de Belgique : 100 m2, entièrement construits avec des pierres durables et ayant permis une économie de pas moins de 2 tonnes de CO2 !

Vous avez des projets pour 2021 en matière de durabilité ? Nos experts du Sustainable Business Competence Centre peuvent vous donner des conseils sur les innovations, telles que la minéralisation du CO2 mentionnée ci-dessus, et vous accompagner dans votre transition durable.

Discover More

Contact
Close

Contact

Plainte

Pourriez-vous répondre aux questions ci-dessous ? Nous pourrons vous répondre ainsi plus rapidement. Merci d'avance.

Vous êtes indépendant, exercez une profession libérale, démarrez ou dirigez une petite entreprise locale. Rendez-vous sur notre site dédié aux professionnels.

Vous êtes un particulier ? Rendez-vous sur notre site dédié aux particuliers .

Votre entreprise / organisation est-elle cliente de BNP Paribas Fortis ?

Mon organisation est servie par un chargé de relation :

Votre message

Tapez le code indiqué dans l'image :

captcha
Check
La Banque traite vos données à caractère personnel conformément à la Déclaration Vie Privée de BNP Paribas Fortis SA.

Merci

Votre message a bien été envoyé.

Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Retour à la page en cours›
Top