Article

28.08.2019

‘Scale-up de l’Année 2019’ : une sélection exceptionnelle !

CluePoints, EURA NOVA, proUnity et Qualifio sont en finale pour le titre de « Scale-up de l’Année 2019 ». Leurs points communs : elles sont jeunes, connaissent une croissance rapide et sont promises à un bel avenir.

Ces jeunes entreprises innovantes ont montré leur capacité à se développer rapidement et souvent au-delà de nos frontières. Leur sélection pour la 7e édition du prix ‘Scale-up de l’Année’ décerné par EY et ses partenaires L’Echo et BNP Paribas Fortis est amplement méritée.

Didier Beauvois, Head of Corporate Banking & Membre du comité Exécutif, BNP Paribas Fortis: « Notre pays regorge de jeunes entreprises talentueuses. Malheureusement, le succès arrivant, elles quittent la Belgique pour poursuivre leur développement ou vont chercher les investisseurs à l’étranger faute de pouvoir se financer localement. Or, ces start-up innovent, créent de l’emploi, stimulent la croissance économique de notre pays. Elles méritent notre soutien et notre reconnaissance. C’est pourquoi BNP Paribas Fortis soutient des initiatives telles que le Belgian Growth Fund  et investit dans des fonds de capital-risque qui permettent à ces jeunes entreprises de croître à l’international depuis la Belgique. Etre sélectionné et, mieux encore, sacré, ‘Scale-up de l’Année’ peut leur ouvrir de nouvelles portes. Je souhaite d’ores et déjà beaucoup de succès aux finalistes de cette année. »

Découvrez le portrait des 4 candidats retenus cette année :

CluePoints

Les puissants algorithmes statistiques de CluePoints passent au crible les essais cliniques et déterminent la qualité, l'exactitude et l'intégrité des données utilisées. Ils renforcent ainsi l'efficacité du travail des laboratoires en réduisant les erreurs et les risques. Ce système de surveillance globale fort de technologies statistiques intelligentes de pointe a déjà séduit le monde pharmaceutique.

EURA NOVA

A la fois centre de recherche, incubateur et société de consultance IT spécialisée dans la science des données et l’intelligence artificielle, EURAO NOVA accompagne depuis 2008 les start-up et les entreprises internationales dans leur transformation numérique. Elle propose tant du conseil en innovation, que du développement de solutions ou la mise à disposition d’experts. 

proUnity

Révolution digitale dans le secteur des ressources humaines, proUnity est une plateforme en pleine croissance qui propose quelque 10 000 profils d’indépendants à des sociétés, entreprises et services publics situés aussi bien en Wallonie et en Flandres qu’à Bruxelles. Elle vise 50 millions d’euros de chiffre d’affaires et atteindre ainsi son seuil de rentabilité en 2019.

Qualifio

Qualifio est une plateforme puissante, flexible et très simple d’utilisation qui permet de collecter des données et de créer de l’engagement grâce à des campagnes marketing interactives dans plus de 40 formats : quiz, jeux concours, jeux animés, galeries vidéo, etc. Avec un effectif de 50 personnes et des bureaux à Louvain-la-Neuve, Gand, Paris, Amsterdam et Madrid, Qualifio est l'un de ces ‘Logiciels en tant que Service’ dont la croissance est la plus rapide en Belgique.

Lire le communiqué de presse

Laquelle de ces entreprises prometteuses et en forte croissance séduira le jury de « Scale-up de l’Année 2019 » présidé par Katia De Paepe, CEO de Noukie’s ? Rendez-vous le lundi 7 octobre lors de la 24e cérémonie de « L'Entreprise de l'Année » à l'Auditorium 2000 (Brussels Expo) ou suivez-nous sur Twitter via #EDLA19.

Dans le nord du pays, Guardsquare, Intracto, Lansweeper et Silverfin sont les finalistes au prix « Scale-Up van het Jaar 2019 ». Le nom du  gagnant sera dévoilé le mardi 8 octobre.

En savoir plus sur l’évènement

Article

01.08.2019

Kazidomi, fidéliser pour rendre abordables les produits sains et naturels

Transformer le visiteur en client régulier : c'est le nerf de la guerre pour tout site d'e-commerce. Kazidomi, qui entend démocratiser le bio, a trouvé l'astuce. Explications de sa fondatrice Emna Everard.

Née dans une famille de médecins spécialisés en diététique, Emna Everard a toujours mis un point d'honneur à vivre et à manger sainement. Et à ne pas acheter n'importe quoi. "À 12 ans, je décortiquais déjà les étiquettes des emballages. Mon rêve était de réussir à ouvrir, un jour, un supermarché où on pourrait faire ses courses les yeux fermés, avec la certitude de n'acheter que des choses qui soient bonnes pour la santé" se souvient-elle.

Et puisqu'Emna Everard a l'entrepreneuriat dans le sang, c'est ce qu'elle a fait. Ou presque : en 2016, soit un peu avant la fin de ses études supérieures, elle a ouvert un site d'e-commerce : Kazidomi.

"Les produits sains et naturels sont plus chers que les autres ; c'est dommage, et je voulais donc essayer de les démocratiser", explique Emna. Comment ? Grâce à un système d'abonnement annuel : le client paie 100 euros et bénéficie en échange de réductions de 20 à 50 % sur l'ensemble des 3.000 produits alimentaires, cosmétiques ou d'entretien disponibles en ligne. Ce qui lui permet de rentabiliser rapidement son abonnement, et de faire des économies sur ses courses de produits sains tout au long de l'année.

Une marque reconnue

Et ça marche : Kazidomi, qui compte plus de 10.000 abonnés après deux ans et demi d'activité, affiche une croissance annuelle de 300% et jouit de la reconnaissance de ses pairs, dans tout l'écosystème. La preuve ? En voici deux…

La première, c'est que la start-up bruxelloise est devenue, début juillet, la huitième entreprise du pays à obtenir le prestigieux label 'B Corp', que convoitent – en vain, jusqu'ici – des géants comme  Danone et Nestlé. "En matière de durabilité, nous faisons énormément d'efforts. Notamment en collaborant au maximum avec des producteurs locaux ou, d'un point de vue logistique, en privilégiant les matériaux de récupération pour l'emballage des colis", explique Emna Everard. "Au-delà de ça, nous avons aussi lancé un programme interne, 'Share', qui comprend plusieurs initiatives ayant un impact positif sur l'environnement et/ou la société. C'est ainsi, par exemple, que nous offrons à nos clients les produits dont la date de péremption approche ou dont l'emballage est un peu abîmé, en les invitant à les offrir à leur tour à une tierce personne – de préférence aux plus démunis, en direct ou via une ASBL. Dans le cadre de 'Share', nous permettons aussi à nos employés de passer une journée par an dans une ONG, et nous recevons des écoles pour expliquer aux enfants ce que l'on fait, et pourquoi."

La deuxième preuve de la reconnaissance de Kazidomi, c'est qu'Emna Everard vient d'être élue 'Entrepreneur de l'année'.

"C'est un prix dont je suis très fière, évidemment, même s'il ne va rien changer à ma vie quotidienne. Je serais très heureuse, par contre, si cela pouvait inspirer les jeunes entrepreneurs de notre pays et les convaincre qu'il faut croire en ses idées et oser se lancer. Sans entrer dans le débat de l'entrepreneuriat féminin, ou dans un discours d'opposition des genres qui ne ferait qu'accentuer un clivage qui n'a pas lieu d'être. Tout le monde peut réussir, s'il s'en donne les moyens !", affirme Emna.

'Une banque dynamique et à l'écoute'

BNP Paribas Fortis est le banquier de la start-up bruxelloise, et lui a accordé trois crédits en l'espace de trois ans. Le dernier tout récemment, pour financer l'aménagement d'un entrepôt flambant neuf d'une superficie de 2.000 mètres carrés, à Vilvorde. Un soutien qui coulait de source, dans la mesure où les engagements de Kazidomi en matière de durabilité cadrent parfaitement avec la nouvelle stratégie de la banque. 

"Au moment de lancer mon entreprise, je suis d'abord allée voir la banque historique de mes parents", explique l'Entrepreneur de l'année 2019. "Mais j'ai vite senti que celle-ci avait des réticences à accorder un emprunt à une start-up. J'ai donc décidé de rencontrer la concurrence, et BNP Paribas Fortis s'est montré plus ouvert, plus dynamique. Nous avons intégré le programme Innovation Hub et notre chargé de relation, qui connaissait très bien le milieu des start-up, s'est montré immédiatement très à l'écoute. Et enthousiaste ! Il a cru en notre projet, l'a suivi de près, nous a conseillé de participer à une série d'événements afin de rencontrer d'autres acteurs de l'écosystème..."

"Honnêtement, nous lui devons beaucoup", poursuit Emna Everard. "Lorsque nous lui avons fait part de notre besoin très urgent d'acquérir un nouvel entrepôt, il a contacté un collègue de BNP Paribas Real Estate le jour-même. Et quelques heures plus tard nous avions une réponse détaillée avec les différents bâtiments disponibles à Bruxelles. En conclusion, s'il est vrai à mes yeux que le monde bancaire bouge souvent trop lentement, BNP Paribas Fortis est l'exception qui confirme la règle: tout est allé très vite."

EN SAVOIR PLUS

Basée à Bruxelles, Kazidomi réalise actuellement 65% de ses ventes en France et le reste en Belgique francophone. Son objectif, à moyen terme, est de se développer dans le Nord de notre pays, puis dans les pays limitrophes.
Site web: https://www.kazidomi.com/fr.
Article

25.02.2021

Comment l’économie bleue peut-elle faire la différence ?

Et si l’avenir de l’entrepreneuriat durable se trouvait au fond des océans ? La biodiversité marine abrite des richesses qui peuvent apporter une réponse aux défis environnementaux auxquels de nombreux secteurs sont confrontés. Peut-être aussi aux vôtres ? Pour le savoir, rejoignez-nous le 11 mars 2021 lors d’un événement en ligne consacré aux promesses de l’économie bleue.

Le bleu est le nouveau vert

Notre planète est constituée à 71% d’eau. Les mers et les océans sont essentiels à l’équilibre climatique : les régions côtières peuvent absorber jusqu’à cinq fois plus de CO2 que les forêts tropicales. L’économie bleue souhaite tirer parti de ces avantages, à la fois pour le bien de l’environnement et pour notre bien-être.

Le sésame de l’économie bleue ? La localité. Et c’est là que réside la différence avec l’économie verte, qui mise certes sur l’environnement et la santé, mais pas toujours de manière durable ou intelligente. Par exemple, du quinoa équatorien issu de l’agriculture biologique est sain et écologique du point de vue de la consommation, mais son transport coûte cher et est très polluant.

La durabilité en passant par la mer

Que peut nous offrir le monde sous-marin qui puisse être réutilisé, recyclé ou converti en nouveaux produits durables ? Beaucoup de choses, semble-t-il : des organismes tels que les algues, les étoiles de mer, les méduses et les concombres de mer présentent des propriétés uniques et peuvent être transformés en produits durables avec une plus-value importante. C’est un processus qui exige de la créativité et de l’innovation, mais nous n’en manquons pas aujourd’hui.

Dans votre secteur aussi

L’économie bleue est en pleine expansion et pourrait révolutionner des secteurs très divers, comme les soins de santé, l’alimentation, l’industrie plastique, les cosmétiques, l’énergie et même l’industrie aérospatiale. Elle a le potentiel d’aider les entreprises à poursuivre leurs activités traditionnelles en adoptant un modèle durable. Et avec ses ports, la Belgique peut déjà se prévaloir d’un atout de taille et d’un bel accès aux régions côtières et d’outre-mer.

Vous reprendrez bien un peu de microalgues ?

Les microalgues, par exemple, sont particulièrement prometteuses. Elles peuvent se renouveler et se développer dans le désert comme dans l’océan. Elles sont aussi et surtout riches en ingrédients sains, comme les protéines, permettant même de développer des produits alimentaires.

Du plastique durable

Lorsqu’on parle des océans, la problématique du plastique n’est jamais bien loin. Sa production continue de croître, à mesure que la population mondiale s’agrandit. Le problème du plastique dans sa composition actuelle est qu’il n’est presque pas recyclable, ses différents composants étant difficiles à séparer. Avec un tout autre type de plastique à base de biomasse, cet aspect est pris en compte dès la phase de conception. Les océans contiennent une grande quantité de biomasse qui reste encore inexploitée. Par exemple, l’utilisation de polymères naturels intelligents, capables de se renouveler et de s’adapter à leur environnement, peut révolutionner la production de plastique.

Qui va payer ?

De bien belles idées, pensez-vous, mais qui les financera ? Le secteur financier souhaite d’ores et déjà jouer un rôle dans cette révolution et est prêt à prendre des risques et à investir dans de nouvelles technologies, des systèmes de production et la recherche et le développement.

Pendant la semaine du climat à New York fin septembre 2020, cet engagement a été officialisé de plusieurs manières. BNP Paribas a signé les Principles for Responsible Banking (PRB) et a adhéré au Collective Commitment to Climate Action de l’UNEP FI, un partenariat entre le Programme des Nations Unies pour l’environnement et le secteur financier. En ce qui concerne le secteur maritime en particulier, la banque s’est engagée à œuvrer avec ses clients à la conservation et à l’exploitation durable des océans. Lisez plus de détails sur cet engagement ici (en français uniquement).

Vous souhaitez savoir si l’économie bleue pourrait faire la différence dans votre secteur ?
Inscrivez-vous ici pour participer à un événement en ligne gratuit (en anglais) consacré à ce thème, organisé le 11 mars 2021 par la Chaire Transport, Logistique et Ports de BNP Paribas Fortis.

Nous avons invité plusieurs experts chevronnés qui partageront leurs connaissances avec vous. Nos experts du Sustainable Business Competence Centre y prendront également la parole. Ils sont prêts à vous conseiller en matière d’innovation et à vous accompagner dans votre transition durable. N’hésitez pas à prendre contact.
Article

10.02.2021

Quel avenir pour la mobilité après le coronavirus ?

La crise sanitaire et économique a touché tous les secteurs et tous les aspects. Parmi eux, la mobilité, que ce soit celle des particuliers ou celles des entreprises.

La mobilité évolue tous les jours. Elle a encore connu un coup d’accélérateur avec la crise du coronavirus. De nombreuses personnes ont été confinées et le télétravail a été généralisé dans de nombreuses parties du monde.

La crise du coronavirus a changé les préoccupations de transport

On ne se déplace plus désormais de la même façon. Et les préoccupations ne sont plus les mêmes non plus. Selon un rapport du BCG Consulting, ce sont la distanciation physique et la propreté du véhicule qui sont les plus importants pour respectivement 41 et 39% des répondants quand ils doivent choisir un mode de transport. Il y aura aussi la mobilité pré- et post-Covid, les répondants étant par exemple plus enclins à choisir la marche, leur propre vélo ou scooter, ou leur voiture qu’avant la crise.

Une mobilité durable et alternative dans les prochaines années

La mobilité n’a pas forcément attendu la crise du coronavirus pour évoluer. La part des véhicules plus respectueux de l’environnement continuera d’augmenter, toujours selon le même rapport. D’ici à 2035, la part des voitures électriques représentera plus de 35% des parts de nouveaux véhicules, devenant la motorisation dominante dans le monde. La part des voitures autonomes prendra également plus d’ampleur avec 10% de véhicules de niveau 4 (pouvant par exemple se déplacer sans conducteur), et 65% de niveau 2 ou supérieur.

Une mobilité sur mesure pour les travailleurs, dès maintenant

L’avenir de la mobilité, il se joue aussi dès aujourd’hui, notamment pour les entreprises et les indépendants. Le besoin de modes de déplacements alternatifs ne concerne pas seulement les particuliers mais aussi les travailleurs. Il n’y a plus un seul moyen de transport pour toutes les situations mais un éventail de moyens selon le besoin à l’instant T. Voitures électriques, véhicules hybrides, vélos électriques, abonnement transports en commun, partage de voitures, leasing…  ces moyens peuvent prendre différentes formes et être combinées dans une carte de mobilité par exemple. Des avantages pour les collaborateurs et dirigeants d’une entreprise mais aussi pour la société elle-même grâce à une réduction des coûts, une optimisation et une gestion de la flotte de véhicules.

Envie d’en savoir plus sur la mobilité durable et alternative pour vous et vos collaborateurs ?
Découvrez nos solutions de mobilité sur mesure
Article

28.01.2021

Focus sur une mobilité alternative

Aujourd’hui, la durabilité est au cœur de la gestion de parc automobile responsable. Nous vous aidons à définir et à réaliser vos ambitions en matière de responsabilité sociale des entreprises.

Ensemble, nous réduisons l’empreinte écologique de votre entreprise, nous améliorons la mobilité de vos employés et nous faisons de ces réussites une valeur ajoutée de votre entreprise. Nous optons pour une politique de mobilité alternative.

Transition énergétique

Nous vous aidons à adopter et à suivre les nouvelles technologies qui réduiront votre empreinte écologique. Grâce à notre approche « SMART » vous obtiendrez la meilleure combinaison de types d’énergie pour votre parc automobile en fonction de votre stratégie et du profil de vos conducteurs.

Les technologies évoluent rapidement et exigent souvent de nouvelles infrastructures. Outre notre offre de voitures électriques et plug-in hybride, des solutions de recharge sont aussi proposées Cette solution est assortie de services intégrés, comme définir le nombre de stations de charge à installer ou l’utilisation au travail et au domicile du conducteur.

Mobilité douce

La gestion de la mobilité ne se limite plus aux voitures ou aux véhicules utilitaires. Aujourd’hui, la meilleure approche est une approche à 360°. Nous définissons avec vous votre stratégie et vos besoins de mobilité. Pour compléter notre offre de véhicules plus verts, vous disposez aussi de nombreuses solutions de mobilité alternatives comme des solutions de gestion de la mobilité, la carte de mobilité, le leasing de vélos etc. Laissez-vous donc inspirer pour offrir plus de flexibilité à votre entreprise.

Focus sur les employés

En mettant les employés au centre de vos préoccupations, vous vous donnez les moyens d’ajouter plus de valeur au niveau du recrutement, de la satisfaction et de la rétention des collaborateurs à haut potentiel. Vous ne vous contentez pas seulement de leur proposer une solution de mobilité alternative : vous assurez leur sécurité et faites d’eux les acteurs directs de vos objectifs durables. Comment améliorer leur sécurité et intégrer les nouvelles technologies ? Voilà une question à laquelle nous pouvons répondre.

Le leasing opérationnel est proposé par Arval Belgium SA, par l’intermédiaire de BNP Paribas Fortis SA, Montagne du Parc 3, B-1000 Bruxelles, RPR Bruxelles TVA BE0403.199.702.
Offres valables uniquement du 21 janvier au 31 mars et réservée aux clients professionnels (indépendants, professions libérales et PME) de BNP Paribas Fortis et Fintro.
Les informations fournies ne sont pas considérées comme une offre. Une offre ne sera faite qu’après acceptation de votre dossier et sera toujours soumise aux conditions générales d’Arval Belgium SA.

Discover More

Contact
Close

Contact

Plainte

Pourriez-vous répondre aux questions ci-dessous ? Nous pourrons vous répondre ainsi plus rapidement. Merci d'avance.

Vous êtes indépendant, exercez une profession libérale, démarrez ou dirigez une petite entreprise locale. Rendez-vous sur notre site dédié aux professionnels.

Vous êtes un particulier ? Rendez-vous sur notre site dédié aux particuliers .

Votre entreprise / organisation est-elle cliente de BNP Paribas Fortis ?

Mon organisation est servie par un chargé de relation :

Votre message

Tapez le code indiqué dans l'image :

captcha
Check
La Banque traite vos données à caractère personnel conformément à la Déclaration Vie Privée de BNP Paribas Fortis SA.

Merci

Votre message a bien été envoyé.

Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Retour à la page en cours›
Top